AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adrénalia. Et oui encore moi ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hi It'sInvité

Invité
avatar



MessageSujet: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Sam 19 Déc - 18:50

      Do Re Mi____ Do It Again - Jessica Mauboy____



      © Obsession
        { L'âme stram-gram

      Nom ; Inserra, McWinlan
      Prénoms ; Adrénalia, Rider
      Lieu de résidence ; Dans une région près de la Manche, sur la cote.
      Age ; 16 ans
      Surnoms ; Ridi, Riri, Layda, Adré, Nalia, Lia, Win, Inssé' ... Etc
      Sang ; Pur
      Maison ; Gryffindor
      Rang ; Je voudrais bien mon ancien post de préfète des Gryffon x3 Si c'est possible bien sûr.
      Frères et sœurs ;
      • ♦️ Père:
        Mr Inserra est surement un homme important. Du moins assez pour qu’il ne soit jamais dans le domaine familial. Le père porte le nom d’Alexandro. Un peu jeune comme nom.. Pas très américain qui plus est. Mais bon, la grand-mère d’Adrénalia voulait un nom italien pour son fils... Ralala les parents.
        Le paternel est assez distant, ne voulant pas que sa fille se fasse de mauvaises pensées sur lui en pensant qu’il est un pédophile refoulé. Il ne lui adresse qu’un simple bonjour, sans lui faire la bise, lui ébouriffant juste les cheveux, et passe son chemin. Vous me direz, ya plus amical comme bonjour. Oui mais étant habitué et s’étant vite lassé d’avoir attendu la moindre attention de sa part, Adrénalia est satisfaite de peu de contact qu’elle a avec son géniteur. Parfois il lui arrive de jouer avec son fils. C’est même assez souvent –si on considère qu’il rentre souvent à la maison- dans ces moments là, il ignore que sa fille ainée les regarde de sa fenêtre ou de la porte d’entrée, du chemin qui mène au domicile familial bref.. Il arrive effectivement que Adrénalia voit cet élan d’affection entre son père et son frère. On peut dire que ça la dégoute, que son frère reçoive l’affection qu’elle n’a jamais eu, qu’elle les voit rire en jouant à des jeux comme le quidditch ou bien le baseball, elle se console en se disant que ce ne sont pas des sports pour elle. Elle se rappel ou un soir, sa mère dit :
        -Tu pourrais passer du temps avec Adrénalia.
        Adrénalia…
        C’était la seule façon de faire remarquer à son père qu’elle existait ? En se faisant appeler par le nom qu’il lui avait donné ? C’est triste. Il n’a pas répondu. Il l’a regardé, comme si il la regardait pour la première fois, et leurs regards se croisèrent, elle dévia le sien vers sa mère en regardant avant de droite à gauche à une vitesse folle et finit par dire :
        -C’est pas grave. J’suis habituée après tout.
        Elle osa un sourire ironique et posa rapidement, presque brutalement, sa main sur la table et sortie de table. Après ça, son père eut un peu plus d’intérêt pour elle. Avant elle était brune, et là elle était blonde, et lui, plongé dans son travail, il ne l’avait même pas remarqué. En parlant de son travail, personne ne savait exactement ce que c’était, il travaillait au ministère, mais personne dans la famille ne savait quel était son rôle. De ce fait, la jeune fille n’a jamais vraiment pus faire confiance à son père. Elle n’a jamais eu d’appui paternel, ni de soutient de sa part. Elle n’a jamais eu d’engueulades. Lui qui craignait qu’elle le voit d’un mauvais œil en la frappant, en la punissant ou la touchant, même un faible bisou pour un « bonne nuit » d’enfance était refusé, de peur qu’elle ai une mauvaise image et qu’elle s’imagine le pire, qu’elle pense que son paternel est un monstre, elle était servie. Certes il ne la touchait pas, mais il ne lui disait pas bonne nuit non plus. Prétextant qu’elle avait passé l’âge…
        Ses origines sont américaines. Il rencontra Aléria quand celle-ci était en voyage en Amérique pour un défilé de mode.
        Alexandro Inserra est assez orienté vers la magie noire. C'est le chef de famille et ne supporte pas que l'on échappe à son autorité. Il a voulut que Tyler et Adrénalia soit les meilleurs dans leurs "quêtes" contre les créatures nocturnes.

      • ♦️Mère:
        Elle a étudiée à Poudlard il y a des années, durant sa jeunesse. Bien sûr elle garde avec elle de nombreux souvenirs... Comme ses anciennes histoires, elle y repense encore avec le sourire aux lèvres. Mais c’est généralement le moment que choisit l’un des membres de sa famille pour entrer sans frapper et lui demander à quoi elle pense. Elle répond les yeux dans le vague : « A moi ». Madame est très attachée aux traditions, issue d’une famille ayant une lignée ancienne et importante, elle tient à ce que certaines choses se passent comme elle l’a appris durant son enfance. Blonde, de taille moyenne, elle porte le nom d’Aléria. Elle affectionne ses enfants peut être même plus que son époux, étant assez triste du fait que Adrénalia ne passe pas beaucoup de temps avec son père. Elle l’a plusieurs fois fait remarquer, mais rien n’y fait. Les choses restent inchangées. Avec son fils, ils sont… Proche. Autant qu’entre Adrénalia et elle. Peut être parce qu’elle ne veut pas qu’il y est un écart entre les deux relations. Elle est assez attentionnée et envoie souvent des petites notes pleines de sagesse à Adré. On pourrait appeler ca des proverbes japonais. Elle aime son époux et ses enfants, et chéri la petite qui grandit dans son ventre. Ses origines sont italiennes, elle rencontra Alexandro durant un de ses voyages en Amérique, alors qu’elle était styliste. Quand elle a épouser son mari, elle s'est jointe à lui dans la spécialité familiale, à savoir, "chasseurs". En nom courant. Elle se spécialisa dans le poison.

      • ♦️ Frère et sœurs:
        Elle a un frère, et une petite sœur qui est encore dans le ventre de la maman. D’après Adré et son frère, Tyler, ca sera une petite peste réunira leur deux caractère. Tyler Rinaldo Inserra est assez –beaucoup- dragueur, généralement Nalia n’amène jamais ces copines chez elle sinon le centre d’attention change vite fait de rôle. Il est aussi très amical, et s’entend parfaitement bien avec la majorité des gens. Très proche de sa sœur et ceci est peut être du au fait qu’ils n’ont qu’un an d’écart, il n’hésite pas à prendre sa défense avec les parents ou avec des gens dont l’intention envers elle ne se montre pas très bonne. Ils ont une réelle complicité même s’ils ne sont pas toujours fourrés ensemble. Ils pensent que la différence d’écart avec leur petite sœur sera trop grande et qu’il y aura beaucoup de disputes. Mais la mère ne veut pas avorter. Disant comme prétexte qu’ils seront majeurs et vaccinés quand elle sera en âge de piquer des crises. Certes.. Mais quand même. Ils ne vont pas partir le jour de leurs 17-18 ans. Au contraire, plus ils peuvent rester plus ils le feront. Après tout les factures coutent chères…
        Les deux jeunes ont un point en commun. Ils adorent les techniques de défense moldue. Entre autre, les sport de combats. Le jeune aime la boxe et Adré est plutôt basée art martiaux. Ce qui est assez pratique dans une famille comme la leur. Tous deux sont très calés à ce niveau là et manient les armes depuis un certain temps maintenant. Il n'est pas très bon de les mettre en colère.

        • A savoir: Adrénalia fait partie d'une famille de chasseur de Vampires, de Loup-garou classés dangereux, et d'autre créatures dites féroces -aussi dites dangereuse mais j'aime pas trop les répétitions...-. Elle à donc été bercée dans un univers de combat et de maniement d'armes. De même, elle a reçun un flereur pour ses 15ans.



        { Ainsi sois je
      Caractère ;
      D'une nature assez ambitieuse et persévérante, elle fera tout pour obtenir ce qu'elle désire. Un tantinet Peste dans l'âme elle n'hésite pas à dire ses quatres vérités à quiquonque souhaite les entendre, entre autre, à quiquonque ose la déranger ou la chercher. Si une règle en particulier n'est pas inscrite dans le règlement, elle ne se gênera pas pour le faire. Cependant, elle sait rester loyale et le plus souvent faire play, malgré le fait elle déteste perdre. Elle s’arrange souvent pour ne jamais connaître ce sentiment. Elle est aussi calme et observatrice. Préférant regarder avant d'agir, pour mieux connaître ses futurs adversaires ou ses futurs amis. En cour elle restera là à regarder toutes les personnes présentes. Très allumeuse pendant ces jours de bonne humeur.. Mieux vaut prévenir que guérir.

      Adrénalia est impassible et très froide, aussi prenez garde à ne pas éveillez sa colère. Son caractère est assez strict et persévérant. Un brin perfectionniste, et abondamment cassant. C'est une personne très mature, qui reste sérieuse depuis qu’elle a compris que son père avait apparemment mieux à faire que de s’occuper d’elle. Depuis ce jour là elle ne souhait en aucun cas parler de son paternel et ce à qui que se soit. D'un naturel réfléchis elle restera en observation pendant un cour, un dîner, une discussion, dans la vie en général, jusqu'à se que l'événement en question nécessite sa présence. Elle adore l'adrénaline. Les risques? Qu'il y en est ou pas elle s'en fiche à vraie dire. Après tout.. Son nom c’est Adrénalia nan ?

      Quand elle est de très bonne humeur elle peut être allumeuse, mais aussi souriante et très enjouée. Quand elle est de cette humeur joyeuse, cela se remarque tout de suite. Plus ouverte, plus souriante, et plus … amicale. Elle ira même vous voir elle-même en vous disant un bonjour enjoué.
      Elle a besoin de se sentir totalement unique, et n'est pas du genre à changer de "love" tous les deux ou trois jours. Si elle aime une personne, c’est qu’elle a un minimum de sentiment pour lui. Fidèle et câline elle adore les petites attentions.

      Elle ne peut calmer sa colère qu'en chantant.. en chantant et en frappant.. Alors gare à celui qui se trouvera sur son chemin à ce moment là. Sa voix est grave sans trop tomber l'excès, n'oublions pas qu'il s'agit là d'une femme. Une voix sensuelle et très rare sont ceux qui en ont entendu la mélodie... Elle est assez patiente et sait très bien qu'il faut trimer pour avoir une chose. Possessive, jalouse et Lunatique elle essai cependant de cacher ses deux défauts tant bien qu'elle peut.
      Adré est parfois considérer comme étant une fille faisant pacte avec le diable. Elle aime tout ce qui est sombre et son petit ami doit s’en rapprocher aussi. Mais cela ne veut pas dire qu’elle n’aime pas les choses mimi et féminines. Mais ce qui l’attire vraiment, ce sont les choses Dark. Les gens trop gentils et bienveillant l’insupportent. Elle déteste les Bimbo qui disent qu’elles sont les plus belles « Oh nan je me suis casse un ongle ! » « Ben viens je vais te casser tous les autres ! » Comme les filles belles qui ne s’assument pas. « Mais nan je suis moche ! » « Si t’es hideuse alors pourquoi tout les mecs sont à tes pieds ?! Tu leurs à jeter un sort ?!!! ».

      Phobies ;
      Elle déteste les insectes et surtout ces petites bêtes poilues à huit ou six pattes qui peuvent marcher partout. Quand elle était petite elle était tombée dans un endroit rempli d’araignée, elle a tellement hurlé que, quand elle en est ressortie, elle n’avait plus de voix… Pour lui faire peur, quoi que maintenant elle à réussi à dominer cette peur, mettez un insecte de taille assez imposante sur sa route. Si elle ne le brule pas et passe à coter elle prendra peur et hurlera à la mort. Pourquoi de grande taille ? Parce que comme dit plus haut elle a appris à dompter cette peur, aussi les petits insectes elle les écrase sans regrets. Etre vivant, pour elle ce ne sont que des être sans intelligence qui sont juste des être nuisible. Mais je pense que sa plus grande phobie reste les endroits étroits comme les conduits d’aérations ou autres endroits de ce genre, ayant peur qu’il se resserre un peu plus loin et qu’elle ne puisse plus faire demi-tour. De plus elle reste éloigner des profondeurs… Surtout aquatiques.

      Défauts ;
      Jalouse, Possessive, et Lunatique. Parfois ce dernier peut être très contraignant pour les gens qui l'entoure. La voir énervée puis heureuse... Sadique et Cynique.
      Qualités ;
      Franche... On ne peut pas être plus claire. C'est à la fois un défaut et une bénédiction. Certes, mais au moins elle l'est. Il suffit juste de lui poser la bonne question. Gentille avec ses amis, Peut être meme trop..
      Je veux quoi ? ; ... On verra plus tard..
      Sexualité ; Hétéro

      Dragueur, introverti, romantique... ;
      Elle est de nature dépendante et combative. Ayant grandi dans un milieu qui ne supporte pas l'échec et la désobéissance. Et oui on dirait pas comme ça. Elle a vite appris à manier des objet dangereux et à forgé son caractère en partant de la spécialité famillial.

      Manies ;
      Elle a plusieurs tics, des petites manies qu’il faut savoir étudier pour la connaitre vraiment: Elle passe sa langue sur ses lèvres quand elle est énervée avec un regard plus que glacial, ou quand elle a repérer un beau garçon, mais le regard n’est pas glacial, il est aguicheur. Elle ne joue pas avec ses cheveux, mais avec ses mains. Si elle tient un objet elle le fera tourner entre ses doigts. Si elle est stressée elle ne tiendra pas en place. Cherchant par tous les moyens à trouver quelque chose à faire. Si au contraire elle est joyeuse. Elle affichera un sourire et chantera en dansant. Bref, elle a un petit truc pour chaque sentiment. Maintenant il ne vous reste plus qu’a trouver le reste. Cependant, ce n’est pas très dur à trouver rassurez vous. Il suffit de l’observer pour comprendre son comportement. Si seulement elle vous laisse l’observer. Et oui, la jeune fille n’aime pas qu’on lise en elle. Alors soyez discret, sinon elle serait capable de vous arracher les yeux. Elle a aussi tendance à bouger les lèvres et lever les yeux au ciel, elle peut aussi arquer un sourcil. Tous ces petits gestes avec son visage sont présents quand elle ne comprend pas une chose, ou chacune de ses expressions. Aussi elle déteste avoir les mains inoccupées. Elle tient toujours dans sa main un objet qu’elle manipule ou qu’elle touche sans arrêt. Si elle n’a rien, elle fait tourner ses bagues autour de ses doigts. Si son regarde gris-bleu se tourne vers le ciel, elle penser à l'évasion et à la liberté. Si il s'échappe de votre regard, c'est qu'elle s'ennui..

      © Acide Edulcoloré
Revenir en haut Aller en bas
Hi It'sInvité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Sam 19 Déc - 18:51


    © Deviantart
      { Sans contrefaçon


    Physique
    Adrénalia est une personne que l'on pourrait qualifiée de "belle". La première chose que l'on remarque chez elle, ce sont les yeux. Les yeux sont le seul moyen d'expression qu'elle possède. A travers un regard grisé variant sur le bleu azure elle transmet sa rage, sa joie, sa tristesse.. Toutes les émotions humaines, car c’est bien le seul moyen de les connaître, Adré ne parle presque pas.. Sauf pour reprendre son cadet. Sa couleur de maquillage est le noir, systématiquement. On aura beau lui donner une palette de maquillage, elle prendra uniquement le noir, et le blanc pour la paupière supérieure, histoire d'éclairer le regard et le visage. Elle trouve le mascara inutile, et ne s'en met qu'en de rares occasions.. Son visage est donc assez simple un visage fin, éclairé parfois par un sourire ou ternis par un regard glacial, ou juste un air pensif et évasif. Mais ses lèvres.. Aucune paroles, elles restent closes. Ses yeux parlent pour ces lèvres pulpeuses teintées de rouge foncées qu'on a envie d'embrasser. Et si sur ses lèvres un sourire est absent, ce n’est pas chose très dramatique...

    Assez élancée et grande, ses mouvement rappel les félins; Elle est rapide et agile, et mélange le tout avec beaucoup de force et de puissance, Comme elle dit parfois : J’ai la classe et le talent, le tout accompagné d’un clin d’œil, c’est parfois ironique u_u et même souvent.
    Ses cheveux sont fins et soyeux, d'une couleur noire qu'il est impossible d'imiter. Elle les préfère longs avec des mèches blanches par ci par là, elle peut aussi devenir rousse ou même blonde. Pourquoi pas avec les cheveux violet foncés? Bref, elle aime le changement. Son visage en forme de cœur est marqué de piercings et son corps de tatouages en tout genre.
    Elle n’a jamais été stresser par son poids ou autre futilité de ce genre :: Chui trop grosse, chui trop mince, chui 1gramme au dessus.

    Mon dieu quel cataclysme… Elle mange le matin, le midi et le soir. Elle fait du sport et se dépense. Alors elle ne voit pas pourquoi elle aurait à se soucier de quoi que se soit, ayant une vie saine et une alimentation équilibrée. Sportive et bien alimenter par un couple qui fait attention à tout et surtout aux regards des autres.

    Elle n’a pas de signes particuliers, pas de tache de naissance, pas de signe à proprement parlé. Mise à part que son corps soit marqué ci et là de nombreux piercings et de tatouages. Y a rien. Ah si, elle est Fourchelang de sa mère et de sa grand-mère et de son arrière-grand-père et… Etc Mais ce n’est pas dans le domaine du physique.

    Pour en revenir à son « corps », elle possède des tatouages et des piercings. Rebelle même sur la peau ::
    Deux dermo aux coins de l’œil et de la lèvre partie gauche. Un tatouage sur la partie gauche de la main gauche en forme d’arabesque, un à la cheville et le dernier en date fut dans le cou sur la partie droite. Il signifie Rebelle en signe Japonais. C’est là le seul moyen qu’elle à trouver pour faire comprendre à Papa qu’elle se fichait de son avis. Enfin nan justement…

    Elle s’habille normalement. Comment dire… Jeans, haut pour ainsi dire normal, chaussure, veste. La routine. Elle n’a pas de « style vestimentaire » à proprement parler. Il n’est pas facile ou aisé de la décrire. Elle change tout le temps. Un jour elle mettra une chemise avec un gilet barman, et un autre jour elle optera pour une tunique avec un jean foncé. Elle reste féminine, glamour et sexy. Elle adore la fantaisie et de ce fait porte toujours des bagues à ses doigts.. Mais toujours les mêmes, car elles ont une grande valeur sentimentale à ses yeux.

    Signe distinctif ; Hm... Des grains de beauté on peut en trouver partout. Aucuns qui sorte de l'ordinaire
    Style vestimentaire ; Hors uniforme, comment s’habille-t-il ? Pas de liste, s’il vous plaît !
    Fizbiwiz,chocoballe ou plume en sucre ? ; .... Tout -la gourmandise est un défaut peut être mais les vampire ne prennent pas de poids! Na! Et toc!-
    Piercing & Tatoo ? ;
    Elle possède des tatouages et de piercings. Rebelle même sur la peau ::
    Deux dermo aux coins de l’œil et de la lèvre partie gauche. Tout simplement pour attirer le regard sur ces endroits. Un tatouage sur la partie gauche de la main gauche en forme d’arabesque, juste parce qu'elle trouvait cela jolie, et aussi parce que son père l'a enfin remarqué en disant:: "AAAAAAAAAAAAAAAAAAH", un à la cheville, car c'est un endroit à la fois discret et sexy. Dans son genre. et le dernier en date fut dans le cou sur la partie droite. Il signifie Vampire en signe Japonais. Elle se l'est fait faire avant la rentrée de sa 4ème année. Personne n'a su pourquoi. Elle dit juste: "Parce que je vous une admiration à cette race..."


      { Désenchantée
    Baguette ; En bois de Saule avec une Aile de Billiwyg.
    Patronus ; Lynx
    Epouvantard ; The grudge... *frissone*
    Quidditch ou Duel ; Les deux.
    Prêt pour un défi de Baël ? ; Hm.. Nan.
    Sort préféré ; Sectumsempra
    Si tu pouvais voir le souvenir d'un des élèves (validés) ce serait? ; ...?
    Tu suivrais une divinité grecque ; Hades peut être...
    Vampire et lycans ca t'inspire quoi ? ; Adré est une vampire. Quant aux lycan, s'étant déjà attaquée par l'un d'eux. Ils la répugnent, elle les craints..

    © DeviantArt


      { Plus grandir

    Double compte ? ; Maybe
    Comment as-tu trouvé Lumus Solem ? ; Biyou ♥️
    Codes du règlement ;
    Un petit mot ? ; Nothing
    Avatar choisi ; Christina Aguilera

    © Kim.x
Revenir en haut Aller en bas
Hi It'sInvité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Sam 19 Déc - 18:51


    © Acide Edulcoloré
      { Et si vieillir m'était conté


    Votre histoire se fera sous forme de RP principalement. Nous vous donnons toute une série de point qui peuvent vous aiguiller dans la rédaction de celle-ci. Vous n’êtes pas obligés de suivre ces parties, du moment que les thèmes abordés s’y retrouvent. Partie plus libre dans la forme. 30 lignes minimum.

    Votre enfance et découverte du pouvoir magique ; Réception de la lettre de Poudlard ; Rentrée à Poudlard ; Ami, amour, emmerdes

    Adrénalia Rider Inserra est née un après-midi de Juillet, vers 15h35, dans une maternité de Californie. Enfant désirée ? Elle a des doutes.. Enfant du hasard et du destin, mais ses parents, trop sensibles pour avorter, décidèrent de la garder. Ils avaient alors dans les environs de 21 ans. C’était une enfant comme les autres, petite sage mais capricieuse, et aussi chiante. Comme les autres. Cependant, elle remarqua vite que son père était plus plongé dans des feuilles rempli de lignes pour l’instant incompréhensible pour pouvoir s’occuper d’elle. Et que celui-ci ne pas autant de tant avec elle qu’avec son petit frère née il n’y a pas très longtemps. La petite gamine du haut de ses 3ans ne comprenait pas pourquoi papa la laissaient à l’écart avec une jeune fille qui s’occupait d’elle. Certes cette ado était sympa, gentille et possédait toutes les qualités du monde, mais rien ne vaut l’amour que les parents vous portent.. Soit disant. Où est Madame ? Madame travaillait encore à cette époque, elle était souvent absente et laissait son mari s’occuper de ces charmants bambins… Charmant.. enfin elle ne se doutait pas que le père s’occupait uniquement du petit et laissait une nounou s’occuper d’Adrénalia. Aussi lui aussi avait du travail.. Alors les deux enfants furent vite lassés.
    C’est donc avec une pointe d’aversion envers les adultes irresponsables –et Dieu sait qu’il y en a..- qu’elle commença son enfance.

    Elle alla à la maternelle, parmi les moldus… Chose que son père ne voulait absolument pas, mais sa mère eut –encore une fois- le dernier mot. C’est donc avec un enchantement qu’elle alla mettre les pieds dans son premier établissement scolaire :: La maternelle. C’est aussi ici qu’elle connut le sens du mot amitié, vous savez cette époque pas très difficile de notre vie, où la seule question qu’on se pose c’est :: « Il est passé où Doudou ? « Avec votre petit accent de mioche sur le point de pleurer, ou votre sourire innocent qui ne demande qu’à être satisfait, trop mignon. Et oui… Douce vie.. Avec d’autres enfant de votre âge, vous vous fichez royalement de la couleur de peau de votre voisin, vous vous basé sur les dires des autres, parce que à cette époque vous êtes influençable et particulièrement naïf. Tu saute d’un pont c’est marrant ? Et vous vous répondez :: Ok. Et oui l’enfance est souvent comparé à la période la plus naïve de notre existence. Bien heureusement, après un certains temps, on commence à se demander si les dire de nos amis sont vraiment véritable. On apprendra aussi à se jouer des plus faibles pour aller vers les plus forts et se servir des plus naïfs pour parvenir à nos fins, entre autre :: s’amuser. Et puis il ya bien sur ceux qui restent mystérieux malgré l’âge de découverte et ce curiosité.

    Rider faisait partie de cette catégorie. Ceux qui regardent en se demandant pourquoi il se passe cela. Elle regardait tous ces bambins jouer dans le sable, là où on se fiche pas mal de ce que le temps pourrait nous faire dans quelques années. Elle était entourée bien sur, comme toujours, mais elle ne pouvait empêcher son regard d’aller toujours plus loin. La maternelle se passa comme ça. A observer. De même pour le primaire.
    Aaaah Douce Primaire, où les gens commencent à avoir peur de la différence de la couleur. Maintenant qu’on sait que le blanc et le noir sont deux couleurs différentes. Maintenant qu’on sait qu’ici ceux qui ont les yeux bridés ne sont pas totalement de notre nationalité.. Douce primaire. Elle ne faisait pas l’objet de moquerie ni de quelques autres sujets d’amusement enfantin. Elle observait encore n’intervenant que quand elle sentait que la situation l’exigeait. Un mot en trop, un geste en trop.. Et elle intervenait illico de manière neutre et réfléchis. Enfin on essaie.

    Ses parents haut placés, étaient particulièrement fière de leur fille. Elle était précoce et intelligente, ramenant un maximum de bonnes notes, et s’arrangeant toujours pour trouver une nouvelle comédie digne de Broadway pour leur annoncer les mauvaises. Oui elle était vraiment très douée.
    Seulement plus le temps passait, moins on père s’occupaient d’elle. Il y avait moins de crises, moins de disputes, moins de paroles, et moins d’affection..
    Cependant ils devinrent encore plus fière quand elle eu ses « pouvoirs magique ».
    On ne s’y attendait pas, et elle encore moins. Ses parents étaient frustrés. Elle qui était précoce elle n’avait toujours pas de pouvoirs ! Et bien il n’y a qu’à demander.
    Un soir d’hivers, alors que le froid frappait les vitres déjà gelée de leur villa en Californie, les Inserra passaient leur soirée dans leur salon douillet et confortable. Quand on a les moyens on peut tout se permettre après tout… Elle regardait la télé tout simplement et puis d’un coup, parce qu’elle s’ennuyait, et surtout qu’elle voulait changer de chaine, elle cligna des yeux, juste cligner des yeux… La chaine changea.
    Simple, rien de très étonnant –quoi que- mais ses parents lui sautèrent dessus.. et la couvrait de bisous. A n’y rien comprendre. Bien sûr Tyler était jaloux…

    Et après ? Après elle déménagea à New York finir sa primaire. Elle commença là-bas l’équivalent du CE1, nouveaux amis, nouveaux défis, nouvelles têtes, nouveaux ennuis. Là-bas elle apprit à se rebeller. Dans un quartier chaud de NY on en attend pas moins. Surtout venant d’elle. On lui apprend quelques petits trucs et là Madame emmène sa fille dans des cours d’art martiaux pour apprendre à se protéger au cas où tant dis que le jeune homme allait lui à des cours de boxe. Très attirer par les sports de rue elle décide aussi de se lancer dans les acrobaties comme la gym ou la break dance en plus des sports de combats. Elle apprend aussi le language des jeunes très provocateur et .. Sans répliques. Mais surtout, elle commença à parler au serpents que la famille avait placé dans la serre, dans le jardin derrière la maison. Mis dans une cage en verre assez grande, elle allait souvent là-bas, jusqu'à ce que sa mère s’en aperçoive à l’âge de 1o ans et lui interdise l’accès. Mais ça c’est autre chose.

    Une fois en âge d'évoluer dans un monde plus... Incohérent, ses parents, chasseurs de créatures dangereuses reconnus dans un peut tout le monde entier étant donné leur voyages assez... Nombreux, décidèrent qu'il était temps que la jeune fille soit initiée aux combats et autres de ce genre pour perpétuer la spécialité familial. S'ensuivit alors un long débat pour savoir si oui ou non elle devait prendre des cours en plus de ceux qu'elle pratiquait un minimum de 2 fois par semaines. La mère engagea alors, en plus, un expert en arme blanches pour parfaire son éducation dans ce domaine. Elle avait 1o ans. Environ.

    Un soir d’été –pour changer-, elle reçue une lettre alors qu’elle revenait de sa douche, une serviette sur les épaules et le peignoir légèrement entre ouvert en haut. Ses parents la regardèrent avec des étoiles pleins les yeux…
    « Il se passe quoi ? »


    Demanda-t-elle alors.
    Puis sans rien comprendre elle fut noyée sous les compliments et les câlins. Même le père. Ils étaient rares, mais maintenant elle s’en fichait. Ou du moins c’est ce qu’elle faisait paraitre, car au fond d’elle elle avait un large sourire et des larmes de joie. Une fois que la maison fut endormie, et que la jeune fille regardait la télé en zappant d’un air absent, elle se leva pour aller chercher à boire, en revenant elle vit sur le meuble de la bibliothèque, une enveloppe avec un cachet à la cire. Intriguée et curieuse elle regarda le bien et entreprit de le lire, un biscuit dans la bouche et un verre de jus dans la main droite, le paquet du biscuit dans l’autre. Rider mit le paquet sous son bras et prit l’enveloppe qu’elle regarda d’un air interrogateur. D’un geste vif elle se saisit de la lettre et commença la lecture.
    « *Formule de politesse
    Blablabla..
    Ah..
    « Adrénalia Inserra, nous avons le plaisir de vous annoncer que vous êtes acceptée dans notre établissement d’enseignement à la magie. »
    Enseignement à la magie ? Ca existe ça ? Ca veut dire que j’suivrais plus les cours du style Maths, science et étude des être vivants ? Trop la classe* »


    Pensa t’elle les yeux pleins d’étoiles à son tour, puis elle prit la lettre croqua un bout de son biscuit loger dans sa bouche et se mit en marche vers le canapé où elle était installée quelques minutes auparavant, les yeux encore rivés sur l’écriture manuscrite que la plume avait laissé comme sillage, un sourire aux lèvres. Une fois réinstaller elle ne put s’empêcher de relire le tout attentivement ne loupant ni les formules de politesse ni la partie adressée aux parents. Elle ne voulait louper aucuns détails pour pouvoir s’imaginer au mieux être déjà dans cet endroit si spectaculaire qu’elle ne voyait désormais que dans ses rêves.
    « Maman ! J’te jure c’est pas la peine ! »
    Hurla Adré à l’adresse de sa mère alors que celle-ci la trainait dans les quartiers magiques et cachés de NY.
    « Emerveilles toi au lieu de râler. Regarde-moi tous ces magasins.. On va te trouver une belle robe et une cape assortie, tu verras tu seras la plus belle et la plus… »
    « Sexy ? »
    « Oui »
    « J’ai que 11 ans… Je sais que j’suis précoce mais quand même. Maman, Papa il serait pas d’accord.»
    « Ton père j’en fais mon affaire –comme d’habitude-, maintenant rentre la dedans et tiens toi bien. Tu verras tout se passera bien.»


    C’est pas avec une grande confiance qu’elle rentra dans une boutique de prêt-à-porter la plus grande de toute la rue. Bien évidement la mère salua le vendeur et lui demanda le meilleur tissu. Adrénalia ferma de moitié ses yeux et les dévia sur la gauche en signe d’exaspérement, mais sa mère qui parlait avec enthousiasme au vendeur lui prit la main et l’emmena dans la partie confection. Une jeune femme arriva et prit ses mesures sous les paroles de Madame. Elle l’écoutait d’un air absent mais souriait, répondant parfois un petit : Parfaitement ou alors :: Bien entendu. Ce qui attira les bonnes grâces de Madame. Rider regarda cette jeune fille avec une curiosité hallucinante. Elle n’écoutait rien, répondait parfaitement bien aux questions, elle savait quand il fallait répondre et comment, quel ton prendre, et surtout quoi dire. Elle était estomaquée. En 11 ans elle ne savait pas comment faire et cette fille sait le faire en seulement 5 secs. En plus de ça elle reste professionnelle et assidue dans son travail. Elle demanda à Adré le nom de son école, ce à quoi Madame répondit avec fierté.
    « La jupe, tu la veux courte ou longue ? » Demanda la vendeuse avec un sourire amicale.
    « Ah parce qu’on peut choisir la longueur ? » Demanda Adrénalia d’un air désespéré.
    La vendeuse ria puis répondit avec une affirmation.
    « Courte » Dit la mère
    « Longue » Reprit Adré. « Mais pas après les genoux.. »
    « Et si on disait entre les deux ? » Déclara la vendeuse avec un clin d’œil.


    Adrénalia avait donc une jupe mi- courte mi-longue avec des conseils basique pour la raccourcir ou la rallonger si l’envie lui en prenait. La cape de couleur noire avait une capuche, très utile pour Adré qui adore ce genre de vêtements, et des poches intérieur. Le tissu était assez épais et tenait chaud, de plus il était doux et très agréable au toucher.

    Après les vêtements vient les autres fournitures, puis le passage à la banque pour l’argent de poche de la fille.
    Et enfin, le passage dans la bibliothèque. Rider aime lire, elle n’aime pas travailler, mais elle adore les romans où les histoires vous emportent loin dans le pays de l’imaginaire. Elle s’acheta une dizaine de romans puis termina avec les livres scolaires.
    « Pourquoi ils nous les livrent pas ? »
    « Parce que c’est une histoire de moldus » Répondit sa mère en payant. Elle se retourna vers sa fille, lui sourit et sortit du magasin.
    « Hum… Si tu l’dis. » Dit elle pour elle-même, ne voyant pas trop le rapport entre les deux.


    Elle sorti à son tour et vit sa mère lui faire signe qu’elle entrait dans un magasin pour plumes. Elle poussa un long soupire en fermant les yeux et ouvrit la marche, après quelques pas passé en évitant tous le monde les yeux fermés, le visage pointé vers le sol les mains dans les poches. Rider se cogna contre une personne et tomba à la renverse. Elle relava la tête s’apprêtant à pester contre l’individu qui avait pris soin la faire tomber, mais ne put prononcer un seul mot.
    « Excusez moi Mademoiselle, je ne regardais pas où j’allais. »
    « Hum.. »


    Se contenta t-elle de répondre.
    Un jeune homme brun, un peu plus âgé qu’elle se tenait devant elle assise par terre. Il lui tendit la main et l’aida à se relever, lui sourit, s’excusa encore une fois et partit. Il portait la cape de sa future école et son sourire restait encré dans sa mémoire. Elle entra dans le magasin où sa mère l’attendait et finit sa journée Shopping d’école.

    Les jours passèrent, devenant des mois puis le jour de la rentrée arriva. Elle y retrouva plusieurs gens qu’elle avait croisés dans les rues de NY où sur le trajet pour l’école, où tout simplement par bousculade.
    Après quelques mois, elle décida d’aller plus loin dans sa relation amicale avec le brun.
    Premier amour, première relation, première déception. Et encore d’autres après lui.
    Et à la fin de la 1ère année, elle échoua en Angleterre, pour les vacances. Rien à voir avec le soleil de Californie où les quartiers animés de New York.
    Rien-à-voir !

Revenir en haut Aller en bas
Hi It'sInvité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Sam 19 Déc - 18:52

    [Suite]
    [...]


    Premier pas en sortant de la cheminée, horreur totale ! De la pluie et du vent à déraciné les arbres !
    Vive l’Angleterre !
    Elle se tourna dans un geste vers sa mère, la suppliant du regarde de lui dire que c’était une blague, tant dis que Tyler courait sous la pluie. Elle s’engagea dans une pièce qui se voulait familière et tenta de s’y repérer.
    « Salut cousine ! » Hurla une jeune fille à son égard. Elle tourna la tête d’un air absent et totalement désinvolte. Elle vit une jeune fille brune avec des reflets châtains clair, des yeux se rapprochant du marron et un visage en forme de cœur. A vue d’œil elle devait approcher la vingtaine, voir même la dépasser.
    Cousine avait-elle dit ? Elle ne se souvenait pas l’avoir déjà vu, elle apparemment, si. « Tu es ? » demanda Adrénalia d’un ton neutre. S’ensuivit un éclat de rire et une longue discussion. Elle s’appelait Ivana et portait des habits assez large que Adré qualifierait de sans gouts. Ils n’étaient pas très bien assortis. On ne mélange pas le jaune et le bleu gris.. Du moins pas comme ca. Vint ensuite une jeune fille de son âge. Elles avaient les mêmes cheveux et les mêmes yeux mais leur visage n’avait pas la même expression. Celui d’Ivana était calme et serein, tandis que celui de sa sœur, la nouvelle arrivante, reflétait plus un sentiment non discutable.

    Après avoir passé plusieurs temps dans la maison de la sœur de Madame, les McWinlan partirent dans leur nouveau foyer.
    Grand, très grand. Avec une vue sur un lac. Cependant il manquait quelque chose à Rider …
    L’animation.
    Elle entra à Poudlard en 2ème année. Ses parents s’attendait à la voir aller à Serpentard, il n’en fut pas ainsi. Son caractère lui valut un aller simple pour Gryffondor.
    Certes ces années passées à Poudlard ne valaient pas celles passées à New York. Mais c’était sur la même longueur.
    Les ami(e)s qu’elle se fit là-bas remplaçaient difficilement ceux d’avant, mais au moins elle n’était pas seule. Elle ne perdait pas non plus son côté mature et observatrice, tout comme son côté rebelle qui s’est accentué au fil du temps…

    Un soir alors que la lune brillait sur le lac dans sa forme ronde et rempli de lumière. Elle était chez elle, en Angleterre, dans l’une de ses maisons, celle-ci est postée sur la hauteur d’une falaise. Elle a une vue sur un large lac et ceci réjouissait les enfants. La première année à Poudlard venait de se finir, ses nouveaux amis était sympathique avec une pointe d’humour comme elle les aime. Si elle les adorait ? Oh que oui. Et pour rien au monde elle ne les changerait. Donc ce soir là, elle repensait à ses nouveaux amis, et aux anciens. Elle était là tranquille, sur son lit à regarder le plafond. Elle observait le faux ciel étoilé que ses parents avaient mis en place à sa demande, mais elle pensait plus à ce jeune homme qu’elle avait vu à Poudlard. Puis entendant un bruit au loin. Le bruit de l’eau. Elle alla dehors, à son balcon. Puis regarda en bas. Des ondes se formaient sur la surface de l’eau, montrant qu’une personne était entrée dans cette étendue d’eau qui s’étendait à perte de vue. Or elle ne vit personne. Sous l’eau ? Ou déjà sur le rivage ? Ou peut être noyé.. Mais ca reviendrait au principe du fait qu’il soit sous l’eau.. Même s’il y a une théorie comme quoi les corps sans vie flotte à la surface de l’eau, mais….

    Elle prit son long manteau noir et s’engagea dans le couloir pour descendre les escaliers et enfin arriver au bord de l’eau. Mais c’était sans compter les grincements du parquet au fil de ses pas sur le plancher. Quelle misère d’avoir ce genre de trucs. Elle essaya de se rappeler si dans les livres qu’elle avait lut il n’y avait pas un truc du genre : sort pour faire taire ce foutu plancher à la noix. Mais rien n’y fit. Elle ne trouva rien. Et alors qu’elle entendait le craquement du bois venant de la chambre de ses parents à sa droite, elle se dit qu’elle n’avait plus trop de solutions… Elle arriva à la rambarde de l’escalier dans un pas immense, et sauta. Je vous rassure ce n’est pas très haut. Il n’y a même pas un étage. Et atterrit sur le carrelage en s’écorchant l’épaule –on ne va pas dire qu’elle en sortait indemne non plus <_<- et se mit à courir vers les étages inférieur en toute hâte. Elle prit ses bottes en passant dans le hall et sortit en fermant la porte et en s’éloignant le plus possible de la maison. Une fois à bonne distance, elle enfila ses bottes, et entreprit son « périple » pour retrouver cet inconnu. Elle se dirigea vers sa chambre –encore heureux que la chambre des parents se trouve de l’autre côté- et regarda la surface de l’eau, comme si la réponse se trouvait là. Elle observa que des marques de pieds s’étaient encrées dans le sol, elles partaient de l’eau pour aller vers le jardin, près d’un grand arbre dont le tronc se divisait en deux assez proche du sol. Ses branches tombaient dans l’eau et le son qu’il produisait avec le vent était à la fois mélodieux et terrifiant. Or là il faisait peur… Rider s’avança prudemment, n’ayant pas pris la peine de prendre sa baguette avec elle, n’estimant pas qu’il y avait danger. Et si jamais elle s’était trompée ? S’il y en avait un ? Elle avança quand même, chassant cette pensée de son esprit. Et arriva bientôt à l’arbre.

    Son manteau flottait dans le vent, un vent doux d’été, un vent rafraichissant dans cet air trop sec. Elle posa sa main sur la tronc et leva la tête en fermant les yeux, souriante, ne pensant à rien, elle se sentait bien. Ecoutant juste le vent dans les branches, se laissant bercer par la douce musique, elle commença à fredonner de douces paroles, puis elle chanta, toujours les yeux clos. Puis elle se sentit attirer vers l’arrière et, brutalement, elle heurta le tronc de l’arbre, à l’endroit où il se divise. Dans la nuit noire elle reconnut la personne qu’elle avait en face d’elle. Pour sûre elle le connaissait depuis la rentrer de septembre. Pour avoir souvent été avec lui. Comment a-t-elle fait ? C’est LA question que lui ont posé des centaines de filles et comme pour l’étonner, plusieurs dizaine de garçons. Il fit tomber le manteau noir sur les avant bras qui soutenait la jeune fille et observa son cou un instant.

    -Cal’ ?Avait’elle murmuré alors que celui-ci déplaçait ses mèches de cheveux et enfouissait son visage dans son cou.

    Il ne répondit rien

    Et sans prévenir elle sentit des crocs, ou du moins une surface dure rentrer dans sa peau, au niveau de sa nuque. Elle s’appuya un peu plus sur l’arbre, surprise et interdite, et se demanda pendant quelques secondes ce qui se passait. Puis quand elle réalisa elle se laissait faire. Après tout c’était vrai.. Elle le lui avait demandée.. Elle lui avait demandé d’enfoncer ses crocs dans sa chair pour devenir elle aussi une Vampire. Pour être comme lui. Elle avait sa confiance et lui avait son sang sur les dents. Et peut être sans le savoir, parce qu’après tout elle n’est pas dans sa tête, un minimum de sentiments..

    Après cette nuit, le destin a continué son cour, écrivant dans les astres que la famille McWinlan accueillait un nouveau Vampire. Quand on a 13 ans on fait des choses insensées... Mais elle ne regrette pas. Elle est toujours avec lui, et la petite bande. S’étant faits par la suite de nouveaux amis, encore et encore… Puis vient la dispute entre Pouffsouffle et Serpentard. Dieu du ciel qu’est ce que c’est que ça ?! Une dispute à Poudlard entre les maisons, d’un certains coter tout le monde savait que cela se passera comme ça.. Pouffsoufle n’est pas considéré comme une bonne maison. Pourtant, elle incarne la loyauté et la droiture. La loyauté du moins, les gens devraient être fière et heureux d’aller dans une telle maison nan ? Quoi qu’il en soit, elle reste éloignée de tout ça, jugeant que ce n’est pas de son ressort. Du moment qu’elle peut rester avec ses amis tout va bien.

    Elle se souvient en 3ème année, où pendant les vacances elle avait été chez un tatoueur. Lui demandant de lui faire quelques petits truc sur son jolie corps, elle revient avec un grand sourire sur le visage au domaine familial accompagné depuis le matin par son frère cadet.
    -Que t’arrive t’il donc aujourd’hui ? Demanda la mère préparant le diner, elle portait dans les mains un récipient en poterie qu’elle avait acheté une fortune l’année précédente.
    -Je me suis fait tatouer ^^. Avait-elle répondu avec le smile de l’ange


    Un bruit de casse se fit entendre. Le père arriva. Demanda ce qui se passait, et Adré répondit la même chose qu’a sa mère. Le soir elle entendit ses parents se disputer.
    « Tu vois ! Elle fait ça uniquement pour que tu la remarque !!! »
    « Mais nan ce n’est rien, et puis ca lui va bien. »
    « ALEXANDRO ! TA FILLE S’EST FAIT TATOUER ! »


    Tyler qui se trouvait dans la chambre de sa sœur à ce moment précis, lui lanca un regard. Elle était tranquillement installer sur son lit à baldaquin de transylvanie et lisait une revue féminine en répondant à un quizz débile. Sentant son regard sur elle elle finit par demander :
    -Quoi ? D’une voix sans émotion
    -T’as vu le résultat.


    Elle mit quelques minutes avant de répondre, elle réfléchi, repensa à la scène, puis sourit d’un large sourire, en répondant :
    -Ouai.
    -T’en est fière, reprit il
    -Et comment. Répondit’elle en fermant son magazine.


    S’ensuivit une longue discussion dont le sujet varia. Tyler lui avoua être jaloux, lui aussi voulait marquer son corps. Puis il s’endormit sur le matelas que les deux jeunes avaient installés quelques heures avant au pied du lit de la jeune fille. Elle le regarda dormir en silence à la lumière du clair de Lune. Elle pensait que son frère suivait ses traces dans ses conneries en tout genre. Mais qu’il était légèrement plus docile et plus intelligent à ce niveau là pour en faire le moins possible. Elle l’observait sans dire un mot. Pensant aussi que les frères et sœurs qui devaient avoir une relation aussi quasi fusionnelle ne devait pas se trouver à tous les coins de rue. Elle était fière de cette relation et comptait sur Tyler plus que sur n’importe qui. Lui était déjà rendu à sa 2ème année à Poudlard.
    Elle se tourna et se mit sur le dos, le regard posé sur le plafond : Que le temps passe vite.
    Le lendemain, ils –les parents s’entend- voulurent porter plainte comme quoi le tatoueur tatouait des mineurs sans autorisation valable, mais quand ils surent qu’Adré avait utilisé une potion de vieillissement… Disons qu’ils ont cru qu’elle en resterait là. Mais quand elle revint avec des piercings sur le visage. Ils se dirent que de toute façon c’était peine perdue. Quand elle repense à cela, elle à encore et toujours le même sourire.


    Un soir alors que la lune brillait sur le lac dans sa forme ronde et rempli de lumière. Elle était chez elle, en Italie, dans l’une de ses maisons construites un peu partout dans le monde, celle-ci est postée sur la hauteur d’une falaise. Elle a une vue sur un large lac et ceci réjouissait les enfants. La deuxième Année à Poudlard venait de se finir, ses nouveaux amis était sympathiques avec une pointe d’humour comme elle les aime. Si elle les adorait ? Oh que oui. Et pour rien au monde elle ne les changerait. Donc ce soir là, elle repensait à ses nouveaux amis, et aux anciens. Elle était là tranquille, sur son lit à regarder le plafond. Elle observait le faux ciel étoilé que ses parents avaient mis en place à sa demande, mais elle pensait plus à ce jeune homme qu’elle avait vu chez elle, exactement un an plus tot. Puis entendant un bruit au loin. Le bruit de l’eau. Elle alla dehors, à son balcon. Puis regarda en bas. Des ondes se formaient sur la surface de l’eau, montrant qu’une personne était entrée dans cette étendue d’eau qui s’étendait à perte de vue. Or elle ne vit personne. Sous l’eau ? Ou déjà sur le rivage ? Ou peut être noyé.. Mais ca reviendrait au principe du fait qu’il soit sous l’eau.. Elle réalisa soudain, être comme, revenue en arrière.

    Exactement comme.. C'est pas possible..


    Elle ne prit pas son manteau ce soir là. Le froid du vent ne lui faisait plus effet alors elle s'aventura dans le couloir pour descendre les escaliers et enfin arriver au bord de l’eau. Elle avait tout le temps, le bois ne grincait plus grace a un sort et son corps était devenu aussi leger que possible. Elle empoigna la rembarde et sauta. A l'arriver cette fois ci, elle n'eut pas le moindre mal.. Lentement, sachant qu'elle ne courait plus le moindre risque, elle se dirigea vers l'étendue d'eau puis elle observa que des marques de pieds s’étaient encrées dans le sol, elles partaient de l’eau pour aller vers le jardin, près d’un grand arbre, le même qu'avant. Exactement un an plus tot. Elle s'attendait à le voir arriver, alors elle sourit. Adré s’avança d'un pas lent, n’ayant pas pris la peine de prendre sa baguette avec elle, n’estimant pas qu’il y avait danger, et quand bien même il y aurait, elle avait avec la force et le courage. Et si jamais elle s’était trompée ? S’il y en avait un ? Elle avança quand même, chassant cette pensée de son esprit. Et arriva bientôt à l’arbre.
    Elle posa sa main sur la tronc et leva la tête en fermant les yeux, souriante à l'idée de le revoir pendant les vacances, de sa délicate attention, ne pensant à rien d'autre, elle se sentait bien. Ecoutant juste le vent dans les branches, se laissant bercer par la douce musique, elle attendit et commença à fredonner de douces paroles, puis elle chanta, toujours les yeux clos. Le lendemain, comme il y a un an, elle devait aller dans cette école de Sorcellerie qu’elle fréquente depuis longtemps maintenant. Elle fredonna une chanson doucement, au clair de lune, puis entendit une voix, comme un sifflement. Elle baissa la tête, rien, regardant de tous les coté, rien, puis elle regarda l’arbre avec un sourire. Il allait venir, encore... Mais elle vit un serpent, elle eut d’abord un mouvement de recul ce dut à la peur. Mais quand il lui dit de ne pas avoir peur, elle fut très… Etonnée, et se rappela vivement le serpent qu’elle avait étant petite. Enfin petite, ca devait remonter à 3-4 ans maintenant. Elle s’avanca et parla doucement, quand une main lui saisit le bas du visage et la fit se plaquer contre l’arbre, et c’est en riant que l’homme se montra. Blond, de même taille qu’elle, le visage souriant. Tyler. Son frère…
    -Je te hais, Avait’elle dit alors ironiquement.


    Oui… Une telle relation ne devait qu’unique.
Revenir en haut Aller en bas
Hi It'sSorrow Noam Black

Smoke on the water ♪
avatar

▌ Rang : Empêcheur de tourner en rond
▌Swears : 463
▌Age : 24

Feuille de personnage
▌Notes
:
▌un petit mot
:
▌Relation
:


MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Dim 20 Déc - 0:39

Sans vouloir t'offenser, il existe un formulaire. Merci de l'utiliser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hi It'sInvité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Dim 20 Déc - 20:21

Sans vouloir t'offenser quand je cliquais sur le dis formulaire ca m'envoyais sur Lumus Solem
Revenir en haut Aller en bas

▌ Rang : Elève
▌Swears : 50
▌Age : 24

Feuille de personnage
▌Notes
:
▌un petit mot
:
▌Relation
:


MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Dim 20 Déc - 20:50

il y a un formulaire en post it noté je cite " Modèl type" si tu n'as pas lu convenablement je n'y peux rien donc en conclusion merci de l'utiliser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hi It'sInvité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Dim 20 Déc - 20:51

Je n'y suis pour rien non plus si cela me met sur une mauvaise page. Sache aussi que j'ai fouillé le forum de fond en comble.
C'est en cour!
Revenir en haut Aller en bas

▌Swears : 311

Feuille de personnage
▌Notes
:
▌un petit mot
:
▌Relation
:


MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Mer 30 Déc - 20:39

ou en est cette fiche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.forumactif.com
Hi It'sSorrow Noam Black

Smoke on the water ♪
avatar

▌ Rang : Empêcheur de tourner en rond
▌Swears : 463
▌Age : 24

Feuille de personnage
▌Notes
:
▌un petit mot
:
▌Relation
:


MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   Ven 1 Jan - 22:32

Aucune absence signalée et aucune nouvelle depuis treize jours. Je refuse donc cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hi It'sContenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Adrénalia. Et oui encore moi ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adrénalia. Et oui encore moi ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemny Swear :: Armoire à disparaitre :: Botins des Rp-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit